Cancer en Europe : les Français et les Autrichiens ont le taux de survie le plus élevé

En matière de survie des cancéreux, la France etl’Autriche se placent en tête des payseuropéens. Présentés lors de laconférence sur le cancer de Copenhague, ces résultatssont issus d’une étude financée parl’Union européenne qui rassemblait les registres de 22pays portant sur 42 cancers différents. Au total, 1,8millions d’adultes et 24 000 enfants diagnostiquésentre 1990 et 1994 ont été suivisjusqu’à la fin 1999.
Rendue en partie public dès 1999, cette étudebaptisée Eurocare 2 a pu démontrer de grandesdifférences entre les nations en terme de survie àcinq ans. On trouve en-dessous de la moyenne cinq paysd’Europe de l’est (République Tchèque,Estonie, Pologne, Slovaquie et la Slovénie) ainsi que leDanemark, l’Angleterre, l’Ecosse, le Pays de Galle,Malte et le Portugal. La Suède tient la tête duclassement des pays Nordiques.
Le taux de survie à tous les cancers touchant les hommesvarie de 25 à 32 % en Europe de l’Est et de 40à 47 % dans les pays nordiques et d’Europeoccidentale. Pour les femmes, 41 à 47 % survivent àun cancer dans les pays d’Europe centrale et orientale et 55à 58 % dans les pays nordiques et d’Europe del’Ouest. Cette étude a permis d’identifier lesrégions où les taux de survie pourraient êtreaméliorés. Alors que cinq des pays les moins bienclassés sont candidats à l’entrée dansl’Union, ces résultats soulignent desinégalités d’accès aux soins pour lemoins inquiétantes. Et certains écarts ontcontinué à se creuser entre les années 1980 etles années 2000…
En étudiant les différents cancers, on peut voir quele taux de survie varie de 94 % pour le cancer de la langueà 4 % seulement pour le cancer du pancréas. Un tiersdes cancers ont un taux de survie oscillant entre 60 et 79 % :cancer du sein (76,1 %), de la prostate (65,4 %), de la vessie, ducol de l’utérus et du larynx. La survie chezl’enfant est très élevée avec unemoyenne, de 75 % en Europe pour tous les cancers infantiles.
Source : communiqué de la conférenceeuropéenne sur le cancer

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *