Mercure, acide cyanhydrique et acétone.

“Avis aux consommateurs, un produit sur le marché contientdes traces de mercure, d’acide cyanhydrique et d’acétone,pour en savoir plus, appelez le N° Vert 0 800 404404“… Cette brève publicitédiffusée avant le journal de 20 heures des grandeschaînes nationales a déclenché un vent depanique. Panique entretenue par la saturation du serveurtéléphonique, qui orientait finalement vers lenuméro vert de Tabac info service 113 et du nouveau siteinternet

http://www.jeveuxlaverite.com
Il s’agissait en fait d’une campagne de lutte contre le tabagismede l’Assurance Maladie et de l’Institut national deprévention et d’éducation pour la santé. Cettecampagne vise à informer le public sur les produits contenusdans la cigarette et à encourager les fumeurs àarrêter.
Une fois allumée, la cigarette devient une véritableusine chimique. Sa combustion provoque la formation de trèsnombreuses substances toxiques, qu’on retrouve dans tous les typesde cigares et cigarettes. On a réussi à identifierplus de 4 000 substances dans la fumée dont lesconcentrations peuvent varier. Plus de 40 de ces substances sontclassées comme cancérigènes. Des gaz toxiques(monoxyde de carbone, oxyde d’azote, acide cyanhydrique, ammoniac)et des métaux lourds (cadmium, mercure, plomb, chrome,mercure) sont aussi présents dans la fumée detabac.
Le tabac tue 60 000 personnes par an en France. La baisse de laconsommation de tabac observée depuis les années 1970est aujourd’hui interrompue. Ce phénomèneinquiétant est perceptible chez les jeunes comme chez lesadultes. Entre 20 et 25 ans, un jeune sur deux fume et laproportion chez les jeunes filles est plus élevée quechez les garçons avant 15 ans. Plus d’un tiers desFrançais fume avec une proportion grandissante de femmes.
Click Here: collingwood magpies 2019 training guernsey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *