Un congé parental plus court et mieux rémunéré

Afin de préparer la conférence de la famille qui aura lieu fin juin, un rapport sur l’« Enjeux démographiques et le désir d’enfant des familles» a été remis à Philippe Douste-Blazy.Ainsi de nombreuse mesures visant à améliorer l’accueil des enfants dans les familles ont été proposées. Parmi elles, on peut retenir :
 – La création d’une nouvelle forme de

congé parental d’éducation : plus courte (un an au lieu de trois) et mieux rémunérée (de 700 à 1000 € contre 500 aujourd’hui). Facultative, cette option serait dans un premier temps proposée à partir du troisième enfant, avant d’être généralisée à toutes les familles ;
 – Une plus importante participation des entreprises via le développement d’un titre « accueil de l’enfant», analogue au titre restaurant, qui permettra aux employeurs qui le souhaitent de participer plus largement et plus simplement au financement des frais de garde de leurs salariés.
 – La modernisation de la carte famille nombreuses en améliorant les avantages auxquels elle ouvre droit ;
 – Des mesures permettant aux mères étudiantes de mieux concilier étude et vie de famille, aux mères de familles sans activité de reprendre une activité professionnelle ;
 – Une information à destination des femmes ainsi que de l’ensemble de la population française sur les risques de grossesses très tardives ;
 – Ainsi que des propositions visant à améliorer les conditions d’accès à un logement autonomeAccueillant favorablement ces propositions, le Ministre a par ailleurs précisé qu’il réfléchissait également aux propositions faites par Martin Hirsch pour lutter contre la pauvreté des familles, et en particuliers celle des enfants. Soucieux de « permettre à chaque citoyen de vivre dignement grâce à ses revenus du travail », le Ministre a annoncé « la mise en oeuvre d’une réforme de l’Allocation Parent Isolée afin de la rendre plus efficace en terme d’insertion sur le marché du travail ». Aujourd’hui, un tiers de ces bénéficiaires sortent de ce dispositif pour rentrer dans le RMI. De son côté, Nicole Prud’homme,président de la caisse nationale d’allocations familiales(Cnaf) a rappelé la nécessité d’une action cohérente entre tous les services de l’Etat ainsi que la nécessité d’objectifs ambitieux pour la politique familiale, malgré un budget contraint.Source : conférence de presse et rapport remis au ministre de la santé le 17 mai 2005Click Here: Cheap France Rugby Jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *