Maman sûrement, papa peut-être…

Plus d’un papa sur 25 élève un enfant qui n’est pas le sien… et ne le sait pas ! C’est la conclusion de chercheurs américains qui ont épluché les études menées depuis les années 1950 sur la paternité. Dans le détail, les scientifiques ont mis en évidence qu’en Angleterre et dans les pays d’Europe, environ une femme sur cinq avait eu une aventure extraconjugale. Aux Etats-Unis, le nombre d’hommes qui ne sont pas le père biologique aurait d’ailleurs doublé entre 1991 et 2001.
Ces « fausses paternités » se produisent plus facilement chez les couples jeunes, ensemble depuis longtemps mais non mariés, avec des revenus peu élevés. Résultats : on fait de plus en plus appel aux tests génétiques. Reste que ces chiffres posent l’éternelle question : qui est le « véritable » père des enfants : le géniteur biologique ou celui qui les élève ?
Source :
Journal of Epidemiology and Community Health, septembre 2005 ; vol. 59 : p. 749-754.Click Here: Cheap QLD Maroons Jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *