Quand on aime, on ne compte pas les kilomètres

Pour de nombreux célibataires les vacances d’été représentent une période propice aux belles rencontres ! Toutefois, qu’advient-il de ces idylles lorsque sonne l’heure du retour et que chacun rentre chez lui… parfois à quelques centaines de kilomètres l’un de l’autre ? Les célibataires français sont-ils prêts à supporter la distance pour vivre leur amour ? Pour en savoir plus sur leur motivation, PARSHIP.fr a interrogé plus de 800 célibataires français.
Pour 25 % des hommes et 26 % des femmes, l’amour donne des ailes et les sentiments ne s’atténuent pas avec les kilomètres… à condition de ne pas dépasser 200 kilomètres. Ainsi, 17 % des hommes et 14 % des femmes, ne voient pas d’inconvénients à vivre une histoire à distance, à condition de ne pas dépasser cet éloignement fatidique pour avoir la possibilité de se voir toutes les semaines.
Pour d’autres, la distance est incompatible avec l’amour. Pour 22 % des hommes et 20 % des femmes, s’aimer rime avec proximité. Il n’est donc pas question de vivre à plus de 50 kilomètres de distance.
« La distance est souvent relative à l’intensité de l’amour. Alors en effet, plus on aime…moins on compte- y compris les kilomètres, comme en témoignent les nombreuses histoires d’amour entre les membres PARSHIP habitant parfois des régions voire des pays très éloignés » commente Sabrina Philippe, Psychologue pour PARSHIP.frSource : Communiqué de Parship du 31 août 2007Click Here: West Coast Eagles Guernsey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *