Carla Bruni et Paris s'engagent contre le Sida

La Mairie de Paris s’engage, à l’occasion de la Journée Mondiale du Sida, à mettre en oeuvre de nouvelles actions de prévention, dépistage et accompagnement des personnes malades. Autre initiative : la première dame de France, Carla Bruni-Sarkozy s’engage en tant qu’Ambassadrice du Fonds mondial de lutte contre le sida.
Le Sida est apparu dans les années 80, années marquées par une sensibilisation de millions de personnes à la dangerosité des rapports sexuels non protégés et des échanges de seringues contaminées. Or les jeunes d’aujourd’hui n’ont pas connu ces campagnes et il semble qu’il y ait un relâchement des pratiques de précaution. En effet malgré la baisse progressive du nombre de personnes contaminées, ces dernières sont tout de même plus de 6 000 chaque année, avec une proportion importante de jeunes contaminés lors de relations hétérosexuelles.
Parler du Sida, sensibiliser à la poursuite de l’épidémie, renforcer les messages d’éducation, en particulier ceux portant sur l’importance de l’utilisation du préservatif est donc une priorité. La Mairie de Paris prend deux mesure hautement symboliques : la mise en place de distributeurs de préservatifs à 0,20 € pièce (soit 1 € les 5) dans 20 établissements sportifs et l’installation de deux compteurs place de l’Opéra jusqu’au 4 décembre, le premier dénombrant les personnes contaminées par le virus du sida dans le monde et le second les personnes mises sous traitement.Par ailleurs, les murs de Paris vont s’orner de nouvelles affiches qui donnent la parole à 4 personnes séropositives afin de lutter contre la banalisation du VIH et transmettre un message fort d’engagement, de responsabilité et de prévention.

Dans un registre plus international, Carla Bruni-Sarkozy s’engage comme ambassadrice du Fonds mondial de lutte contre le sida. L’annonce de cet engagement intervient quelques jours après qu’elle ait reconnu être très sensible à la question du sida dans une interview au journal Elle, ayant en particulier perdu son frère des suites de cette maladie. Elle devrait plus particulièrement s’engager auprès des femmes et des enfants touchés par le VIH.Sources : Communiqué de Jean-Marie Le Guen, adjoint au Maire de Paris chargé de la santé publique – Elle.fr – 25 novembre 2008.Click Here: Putters

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *