Sextuple infanticide : Céline Lesage condamnée à 15 ans de prison

Céline Lesage, âgée de 38 ans et mère d’un enfant de 14 ans, était jugée pour avoir tué six de ses enfants à la naissance, entre 2000 et 2007. Pour ces “homicides volontaires aggravés“, la cour d’assises de la Manche l’a condamnée à 15 années de réclusion criminelle, assorties d’un suivi socio-judiciaire d’une durée de dix ans.

En cas de non-respect de ce suivi, elle encourt une peine de cinq ans supplémentaires. L’avocat général avait requis 16 ans de prison et d’une peine de sûreté de huit ans. A l’annonce du verdict, cette femme décrite comme réservée et introvertie, est restée figée. Le procès n’a pas pu apporter de réponse précises, expliquer pourquoi cette mère a tué 6 de ces enfants. Depuis le début de l’affaire, elle reconnait les faits mais en revanche, elle n’a toujours pas donné d’explication à ses gestes. En guise de justification, elle a déclaré jeudi matin, à l’audience : “Ce que j’ai commis, ce que j’ai fait, j’en ai conscience. J’ai conscience que j’ai tué mes bébés, les enfants que j’ai eus avec mes deux compagnons, mais c’est trop dur… Je me fais tellement horreur que je me voile la face. (…) Je voudrais comprendre, mais j’y arrive pas“. Les corps de 5 nouveau-nés dans des sacs avaient été découverts en octobre 2007 par son compagnon de l’époque dans la cave de l’immeuble où ils habitaient. Le sixième sera trouvé plus tard par les enquêteurs. D’après l’enquête, tous les nouveau-nés étaient viables. Du propre aveu de Céline Lesage, elle aurait accouché seule à chaque fois, étouffant quatre de ses enfants et en étranglant deux autres.Parmi les six enfants, un seul était celui du compagnon de Céline à l’époque, les cinq autres étant ceux de son ancien compagnon. Les deux hommes ont rapidement été innocentés.Bien que la culpabilité de la victime soit avérée, de nombreuses questions restent en suspens : pourquoi et comment Céline Lesage a-t-elle dissimulé ses grossesses ? Pourquoi a-t-elle continué à avoir des enfants après son premier infanticide ? Derrière ces interrogations, se dessine en filigrane la question de la nature du crime : infanticides liés à un déni de grossesse ou à un refus pleinement conscient de maternité ? Médicalement, le

déni de grossesse se définit par le fait d’être enceinte sans avoir conscience de l’être. Selon les premières auditions de l’accusée, il semblerait qu’elle ait été pleinement consciente de ses grossesses mais s’évertuait à les ignorer.Dans l’affaire Véronique Courjault coupable d’un triple homicide, la condamnation avait été de huit ans de prison. Emeline DufourSource : Europe1.frPhoto : Céline Lesage dissimulée sous un couverture après le premier jour de procès, à Coutances, 15 mars 2010. David Vincent/AP/SIPAClick Here: Cheap France Rugby Jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *