Grippe A : augmentation des infections secondaires graves aux Etats-Unis

“On assiste à une hausse inquiétante des maladies à pneumocoques chez les patients atteints de grippe A“, a annoncé hier le Dr Anne Schuchat, du Centre de contrôle et de prévention des maladies  (CDC) aux USA. Les autorités sanitaires américaines sont sur le qui-vive suite à l’observation d’un nombre anormalement élevé d’infections respiratoires à pneumocoques.

Denver, une des villes “contrôle“ des CDC a rapporté au mois d’octobre trois fois plus d’infections à pneumocoques qu’en temps normal, sans pandémie. Soit 58 cas enregistrés pour cette ville. Le pneumocoque est une bactérie qui s’attaque aux poumons et parfois à la circulation sanguine. Elle touche généralement les personnes âgées de plus de 65 ans. Ici, la quasi-totalité des infections concernent des patients de moins de 60 ans. De plus, près un tiers d’entre eux étaient à l’origine en bonne santé.La grippe peut réduire la muqueuse des voies respiratoires, rendant ainsi l’organisme plus vulnérable à ce type de bactéries. “Nous observons une augmentation des types d’infections à pneumocoques particulièrement invasives“, précise le Dr Schuchat. Il s’agit donc de la forme aiguë de l’infection, où la bactérie envahit le sang et les organes internes. Concrètement il y a lieu de s’inquiéter “quand une personne grippée voit son état s’améliorer puis se dégrader brusquement“, précise le Dr Schuchat.Ainsi, les CDC recommandent aux personnes atteintes de maladies chroniques, telles que le diabète, l’asthme, les maladies cardiaques ou encore respiratoires, de se faire vacciner également contre le pneumocoque. A ce jour, près de 62,1 millions de doses de vaccins contre la grippe A ont été distribuées aux Etats-Unis.Sarah LaînéSource :Weekly 2009 H1N1 Flu Media Briefing, CDC – 25 novembre 2009Click Here: United Kingdom Rugby Jerseys

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *