Hépatite C : vers des bithérapies efficaces en un seul comprimé par jour

Les essais d’un traitement contre l’hépatite C par sofosbuvir/ledipasvir montrent des résultats très prometteurs avec des taux de guérison de 96 %. Devant ces résultats, le laboratoire Gilead vient de demander aux Etats-Unis l’autorisation pour ce traitement qui pourrait devenir la première bithérapie administrée par voie orale en une seule prise par jour contre l’hépatite C.

Première bithérapie contre l'hépatite C en un seul comprimé par jour.

Le sofosbuvir sous ATU en FranceLe

sofosbuvir, un antiviral agissant contre les virus de l’

hépatite C (VHC) de génotypes 1 à 6, autorisé aux Etats-Unis depuis des longs mois, avait reçu une autorisation temporaire d’utilisation (ATU) en Europe puis en France en décembre 2013 pour traiter des patients atteints d’hépatite C, avec une restriction importante au départ (patients en attente de greffe hépatique ou après

greffe de foie). Les restrictions avaient été assouplies depuis, permettant son accès aux patients au stade avancé de la maladie en échec d’autres traitements.Une première bithérapie sofosbuvir/ledipasvirEntre-temps, un nouvel antiviral actif contre les génotypes 1a et 1b, le ledipasvir, a fait l’objet de 3 études cliniques de phase III aux Etats-Unis. Ce nouveau médicament est administré en combinaison avec le sofosbuvir, avec ou sans ribavirine chez 3 types de patients atteints par le VHC de génotype 1 : personnes jamais traitées auparavant, personnes en échec de plusieurs traitements antiviraux, personnes avec une maladie avancée avec cirrhose.Les résultats de ces essais sont très encourageants puisqu’environ 96 % des patients des 3 profils étudiés ont vu leur charge virale diminuer à des niveaux minimaux au bout de 12 semaines (certains après seulement 8 semaines de traitement). Ces résultats étaient similaires pour les patients traités par la bithérapie seule et chez ceux ayant reçu en plus de la ribavirine. Autrement dit, cette bithérapie permet de guérir 96 % des patients atteints d’hépatite C de génotype 1 après 12 semaines de traitement en doses fixes en une seule prise par jour par voie orale. La tolérance était acceptable, avec comme effets indésirables principaux une fatigue et des maux de tête.Ces résultats encourageants illustrent non seulement la diversification mais aussi la simplification des traitements efficaces contre l’hépatite C, en l’occurrence de génotype 1, l’un des plus difficiles à traiter avec succès.Les autorités européennes donnent leur feu vert en compassionnelDans un communiqué date du 21 février 2014, l’agence européenne du médicament (EMA) fait savoir qu’elle accorde une autorisation pour l’utilisation de cette bithérapie, avec ou sans rivabirine, dans le cadre de programmes d’octroi compassionnel qui seront à mettre en place à la discrétion des pays membres. Cependant, cette autorisation ne concernera que les patients ayant une infection au VHC de génotype 1 avec une atteinte hépatique avancée et “à risque de mourir dans les 12 mois s’ils ne reçoivent pas un traitement efficace“, sans plus de précision pour l’instant.Les conditions précises d’utilisation dans le cadre de ces programmes d’accès en compassionnel seront publiées bientôt sur le site de l’EMA.Dr Jesus CardenasSources :Site de l’

Hepatitis C new drug research and liver health. Communiqué du laboratoire Gilead, décembre 2013 (

disponible en ligne).Agence Européenne du médicament. European Medicines Agency advises on compassionate use of a new combination therapy for chronic C hepatitis. Combination of ledipasvir and sofosbuvir to be used in patients in urgent need for therapy to prevent progression of liver disease.Click Here: NRL Telstra Premiership

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *