Le petit-déjeuner à la Française veut redevenir un incontournable

Tous les acteurs du petit-déjeuner, des jus de fruits jusqu’aux boulangers, ont lancé conjointement le 1er octobre un manifeste pour promouvoir le “petit-déjeuner à la Française“ et le rendre à nouveau indispensable dans chaque foyer. Car 29% des enfants et 21% d’adultes sautent ce repas au moins une fois par semaine, selon une étude Credoc.

29% des enfants et 21% d'adultes sautent le petit-déjeuner au moins une fois par semaine, selon une étude Credoc. 

Le petit-déjeuner est en déclinIl y a dix ans, “seuls“ 11% des enfants et la même proportion d’adultes manquaient le premier repas de la journée au moins une fois par semaine. Celui-ci devient de moins en moins incontournable. Pour éviter qu’un jour il ne disparaisse, les acteurs du petit-déjeuner, à savoir les professionnels des jus de fruits, du lait, du pain et de la confiture appellent ce mercredi 1er octobre les pouvoirs publics et privés à signer ce manifeste. Objectif : faire du “petit-déjeuner à la Française“ une priorité des programmes nationaux de santé publique et de nutrition, notamment dans le Programme National Nutrition Santé (PNNS). Il s’agit aussi d’inscrire le petit-déjeuner dans le parcours éducatif de santé à l’école. Enfin, un point concerne les formules servies dans les hôtels et restaurants où les petits-déjeuners continentaux prennent le pas. Ce document consiste à revaloriser et favoriser l’accessibilité du “petit-déjeuner à la française“. Portrait du petit-déjeuner Pourtant, les Français ont bel et bien conscience que le petit-déjeuner est indispensable pour les enfants (97%), selon une étude CSA pour Unijus. Les consommateurs consacrent en moyenne 14 minutes pour ce premier repas de la journée. Signe particulier : le “petit-déj’“ se prend souvent seul (52%) et dans 95% des cas à domicile. Du côté de la composition, le pain s’affiche comme le plus incontournable (72%), devant le café (58%), le beurre (57%), les jus de fruits (51%), la confiture (43%), le lait (38%). AFP/RelaxnewsSource : Cette étude du Credoc a été menée du 5 au 10 mars 2014 auprès d’un échantillon de 1.006 personnes adultes représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Photo : ©Olga Miltsova/shutterstock.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *