L’obésité touche 30% de la population mondiale

L’obésité est le troisième fléau le plus coûteux inventé par l’homme après le tabac et la violence par les armes (guerre et terrorisme). Selon une étude, plus de 2,1 milliards de personnes dans le monde, soit près de 30% de la population mondiale, sont en surpoids ou obèses, une tendance qui touchera la moitié des adultes dans le monde d’ici 2030.

L'obésité coûte chaque année 73,8 milliards de dollars en dépenses de santé publique et en perte de productivité économique.

Les gouvernements doivent agir viteUne étude du McKinsey Global Institute révèle que l’

obésité serait à l’origine de 5% des décès dans le monde. Le document appelle à une “réponse coordonnée“ des gouvernements, commerçants et acteurs du secteur agro-alimentaire affirmant que cela pourrait permettre à 20% des obèses de revenir à un

poids normal en moins de dix ans.L’étude insiste sur le rôle des mesures préventives qui s’articuleraient autour de trois axes : l’éducation, l’environnement, et la responsabilité de chacun. Il cite ainsi 74 recommandations comme la réduction des portions dans les fast-foods, l’introduction d’aliments sains dans les écoles et la nécessité d’éduquer les parents.L’obésité coûte chaque année 73,8 milliards de dollars en dépenses de santé publique et en perte de productivité économique. Ce rapport prévient : si des actions ne sont pas menées pour lutter contre l’obésité, celle-ci touchera 41% de la population mondiale en 2030.Est considérée comme obèse, une personne dont l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 30. Une personne en surpoids présente un IMC compris entre 25 et 30.Les risques liés à l’obésitéL’excès de poids augmente fortement les risques de développer certaines maladies. La mortalité elle-même est accrue.Les risques de maladie associés dépendent de l’âge et des pathologies déjà présentes. Ce sont :

  • Le 

    diabète non-insulino dépendant ;

  • Les 

    maladies cardiovasculaires y compris l’hypertension artérielle ;

  • Les 

    problèmes respiratoires et notamment l’apnée du sommeil ;

  • Les problèmes rhumatologiques au niveau des hanches, des genoux et de la colonne vertébrale ;
  • Les problèmes de métabolisme , notamment des lipides sanguins ;
  • Les anomalies hormonales ;
  • Les 

    calculs de la vésicule biliaire ;

  • Les problèmes veineux et de peau ;
  • Les risques plus importants en cas d’opération chirurgicale.

Des répercussions sociales et psychologiquesSur le plan psychologique et social l’obésité représente une gêne fonctionnelle dans la vie de tous les jours. Elle crée des difficultés à l’embauche et de fréquentes mises en invalidité pour raisons médicales. Elle est source de discrimination sociale chez l’adulte comme chez l’enfant et entraîne souvent une dépression.Annabelle IglesiasSource : Overcoming obesity : an initial economic analysis, McKinsey Global Institute, novembre 2014.Click Here: NRL Telstra Premiership

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *