Aux USA, un aliment industriel sur 3 contient des acides gras trans

Plats préparés, biscuits, viennoiseries… en regorgent. Selon l’ONG américaine EWG, les acides gras trans seraient présents dans plus de 27% des 84000 produits de supermarchés. Ces huiles industrielles qui donnent plus de consistance aux aliments augmenteraient le risque de maladie cardiovasculaire si elles sont consommées de manière excessive.

Les acides gras trans sont largement présents dans de nombreux produits alimentaires transformés comme les plats préparés. 

Les acides gras trans ne présentent aucun intérêt nutritionnelSi certains acides gras trans sont naturels et présents dans l’estomac des ruminants, d’autres sont synthétiques et fabriqués via des procédés industriels à partir d’huiles végétales insaturées. Ils sont aujourd’hui largement utilisés comme stabilisateurs et

conservateurs dans l’industrie agro-alimentaire.Les acides gras trans ou huiles hydrogénées ne présentent aucun intérêt nutritionnel et de nombreuses études épidémiologiques ont montré que leur consommation excessive, en augmentant la production de “mauvais

cholestérol“, était associée à une augmentation du risque cardiovasculaire.   Ils sont aujourd’hui largement présents dans de nombreux produits alimentaires transformés, comme les pizzas, viennoiseries, quiches, plats préparés ou encore les barres chocolatées et les margarines. C’est le constat que vient de faire l’ONG américaine Environmental Working Groupe (EWG). Dans une étude publiée le 22 mai, elle révèle que plus d’un tiers des aliments pré-emballés disponibles dans les supermarchés et grandes surfaces contiennent des acides gras trans.Des étiquetages mensongersL’organisme a utilisé sa base de données alimentaire interactive pour recenser près de 84 000 aliments susceptibles d’être achetés et consommés quotidiennement. Selon ses conclusions, 27 % des produits pré-emballés en contenaient et 10 % étaient fabriqués avec des ingrédients susceptibles de contenir des acides gras trans.Parmi les 16 aliments en contenant le plus, l’association cite les pop-corns, croissants et tartes

surgelées. EWG a également constaté que seuls 2 % de ces aliments recensés indiquaient sur l’étiquette contenir des acides gras trans. Près de 10 % des aliments industriels, essentiellement à destination des plus jeunes, comportant l’étiquette : “zéro acide gras trans“, en contenaient pourtant à des doses comprises entre 0,5 et 1 %, ainsi que d’autres composés dont des huiles hydrogénées. Déjà fortement éliminés de l’alimentation américaine, la consommation d’acides gras trans serait passée de 4,6g par jour en 2003 à 1g en 2012, selon la Food and drug administration (FDA), essentiellement à cause d’une obligation d’étiquetage depuis 2006.Les acides gras trans déjà interdits dans plusieurs paysLe 7 novembre 2013, la FDA a fait un pas vers une interdiction des acides gras trans présents dans les aliments transformés et ainsi prévenir 20 000 infarctus et 7000 décès liés aux maladies coronariennes.Les acides gras trans sont déjà interdits ou fortement limités dans certains Etats, ainsi qu’en Islande, au Danemark, en Autriche et en Suisse.En France, l’Anses, se calque sur les recommandations de l’OMS et recommande que les apports en acides gras trans n’excèdent pas plus de 2 % de l’apport énergétique total. AFP/RelaxnewsSource : Trans Fat Hides in at Least a Quarter of Supermarket Foods, The Environmental Working Group, 22 mai 2015 (

disponible en ligne)Click Here: Cardiff Blues Store

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *