PLFSS 2016 : le déficit sera ramené sous la barre de 10 milliards

En amont de l’annonce officielle attendue ce midi sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2016, Marisol Touraine a déclaré ce matin sur Europe 1 que l’objectif du gouvernement est de ramener son déficit en-dessous de 10 milliards d’euros. Comment ? Selon la ministre, “c’est le système de santé qui va faire des efforts, pas les Français“.

La ministre de la Santé se dit confiante sur l'avenir des comptes de la Sécurité sociale.

De bonnes nouvelles dans des temps difficilesLa Ministre de la santé a déclaré ce matin sur

Europe 1 qu’elle était “venue apporter de bonnes nouvelles“ en ajoutant  que “bien sûr, il y a encore des déficits et nous devons poursuivre les efforts mais les efforts ont porté leurs fruits“. Marisol Touraine assure qu’à son arrivée au poste en 2012, le déficit de la Sécurité sociale s’élevait à 21 milliards et que cette année il est un peu inférieur à 13 milliards, “ce qui veut dire que nous l’avons réduit de 40 %, et l’objectif pour l’année prochaine est d’aller en-dessous de cette barre symbolique des 10 milliards et c’est ce à quoi je m’emploie“.

Autre bonne nouvelle, “pour la première fois depuis 2004, la branche vieillesse, c’est-à-dire, celle qui verse les retraites du régime général, va être en léger excédent“ et la ministre de la Santé est confiante sur la capacité du gouvernement à garantir les retraites dans la durée. Pour la Ministre, “les politiques portées, la réforme de 2013, tout cela aboutit à ce que nous ayons un excédent. Je veux rassurer les Français dans les temps difficiles que nous vivons : des efforts sont demandés, des efforts sont réalisés, ces efforts portent des résultats, ils ne sont pas faits pour rien“.C’est le système de Santé qui fera les effortsMarisol Touraine assure que les efforts seront réalisés par le système de santé, pas par les Français et explique comment : “en particulier avec des efforts importants réalisés en matière d’assurance maladie… et j’insiste sur ce point : pas de déremboursement, pas de franchise supplémentaire“. A ce propos, la Ministre a avancé quelques chiffres : “en 2012, les Français sortaient de leurs poches pour payer eux-mêmes leurs dépenses de santé sans être remboursés 9,1 % de leurs dépenses. Aujourd’hui, 8,5 %. Concrètement, c’est du pouvoir d’achat en plus pour nos concitoyens“.Les économies sont portées par tout le systèmeLes économies annoncées concerneront la réorganisation et la restructuration du système de santé autour d’orientations précises. Et la Ministre de la santé donne quelques exemples : “éviter les actes inutiles redondants, faire des efforts sur les actes pré-anesthésiques… mais aussi poursuivre le développement de l’ambulatoire“. Ainsi, “

la chirurgie ambulatoire est passée de 40 à 45 % et nous poursuivons l’effort“, a déclaré Marisol Touraine.Un autre chantier pour réduire les dépenses est la vente de médicaments à l’unité. Pour la Ministre, “nous stockons des antibiotiques dans nos armoires à pharmacie, nous en prenons trop“.Des objectifs difficiles à atteindre ?Ce midi, Marisol Touraine et Christian Eckert dévoileront le PLFSS 2016 mais les comptes de la sécurité sociale sont toujours dans le rouge, avec un déficit estimé à 12,8 milliards d’euros en 2014.Les objectifs pourraient donc être difficiles à atteindre. Selon Europe 1, pour limiter ce dérapage des dépenses, le gouvernement prévoit d’agir sur plusieurs plans : développement de l’ambulatoire pour désengorger les hôpitaux, régulation accrue des transports sanitaires et contrôle accru des prescriptions des médecins.Source :

Europe 1, 24 septembre 2015.Click Here: camisetas de futbol baratas

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *