Neuf enfants touchés par un cancer en 4 ans à Sainte-Pazanne : les familles se mobilisent

Plusieurs parents de Sainte-Pazanne, petite commune de Loire Atlantique, se sont organisés en collectif après que 9 enfants ont été victime d’un cancer depuis décembre 2015. Alors que trois de ces enfants sont décédés, ils tirent la sonnette d’alarme et demandent qu’une étude soit réalisée.

Dans cette petite ville de 6500 habitants, les parents sont inquiets : 9 enfants de 3 à 19 ans ont contracté un cancer. Parmi eux, trois sont décédés, deux sont en rémission et 4 suivent actuellement un traitement lourd. Marie, la maman d’un de ces enfants atteints d’une leucémie en décembre 2015 et actuellement en rémission, alerte l’Agence régionale de santé des Pays de la Loire. Selon les résultats de la première enquête, l’ARS aurait évoqué qu’un excès de cas était plausible mais sans popuvoir mettre en évidence un facteur environnemental.Mais depuis 2015, d’autres enfants ont été atteints. L’ARS aurait saisi Santé Publique France pour qu’une étude épidémiologique permettent de répondre à la question que tous se posent dans la région : pourquoi compte-t-on autant de vas de cancers chez l’enfant à Sainte-Pazanne ?

Pour l’heure, il est difficile d’avancer la moindre hypothèse : le village se situe dans une zone essentiellement agricole, dénué de sites très polluants classés Seveso. La zone est située dans une zone dans laquelle les émanations de radon, un gaz radioactif d’origine naturelle, est importante.Aujourd’hui, le collectif “Stop aux cancers de nos enfants” demande des réponses à ce qu’il a du mal à n’attribuer qu’au hasard. Par ailleurs, il demande à ce que les médecins “soient formés en urgence sur tous les éléments de cancers pédiatriques (…) pour qu’un diagnostic précis permette d’orienter les patients vers l’hôpital“.Santé publique France et l’ARS devraient organiser une réunion publique dès le 4 avril, dans une salle municipale de Sainte-Pazanne. Initialement prévue début mai, la date a été avancée d’un mois.


Selon l’Institut national du cancer, chaque année, environ 2 550 nouveaux cas de cancers sont diagnostiqués chez les enfants et les adolescents. On estime ainsi qu’un enfant sur 440 sera atteint d’un cancer avant l’âge de 15 ans. La survie des enfants et adolescents atteints s’est améliorée de manière très significative et dépasse aujourd’hui 80 %, tous cancers confondus.Click Here:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *