Sandra Bullock, Wonder Woman?

Trainée dans la boue par son infidèle de mari, pourrait bientôt se venger grâce à ses supers pouvoirs.

Trompée, humiliée par un butor qui a préféré batifoler avec une cocotte maculée de tatouages Sandra Bullock s’est réfugiée au fin fond du Texas. Bonne nouvelle, l’actrice pourrait tenir sa revanche et passer la corde au cou de l’adultère et de sa gourgandine. La vedette hollywoodienne qui s’est emparée le 7 mars du plus convoité des trophées, devrait bientôt jouer les supers héroïnes.

De nombreux noms ont circulé pour reprendre le rôle de Wonder Woman, et parmi eux ceux des jeunettes Megan Fox et Beyoncé.

Mais l’interprète mythique de la belle Amazone, Lynda Carter, a un tout autre avis. Interrogée dans l’émission Good Morning L.A, l’inoubliable Diana Prince a confié: «Il y a cette rumeur que Sandra Bullock pourrait jouer le rôle de Wonder Woman, et je pense que c’est une idée géniale. Elle est exceptionnelle, exactement le genre de personne qu’il faut. Il paraît que j’aurais dit qu’elle était trop vieille? C’est une aberration. Elle est forte et féminine, parfaite et accessible à la fois».

Icône des féministes, la sculpturale Wonder Woman est une figure fictive de la mythologie grecque née sur l’Île de Themyscira. Ambassadrice et guerrière dans notre monde, elle possède des pouvoirs surnaturels, legs des dieux: super-force, vol, super vitesse, durabilité, télépathie animale, résistance au contrôle mental, grande résistance à la magie, régénération, projection astrale, et bracelets à l’épreuve des balles…

Star cocufiée, Sandra Bullock rêverait de faire partie de la Ligue des justiciers d’Amérique pour en faire baver à son gros bras volage, 40 balais et un tas d’histoire au compteur.

Pour l’instant, le cœur brisé et l’honneur sali, la brunette , 45 ans, a préféré furi le domicile conjugal californien. Elle a annulé sa venue en Europe pour la promo de The Blind Sind, le film qui lui a valu l’Oscar.

Samedi, elle n’a pas pointé le bout de son nez aux Kid’s Choice Awards, une cérémonie à laquelle elle devait participée avec Sunny, 6 ans, la fille de son mari qu’elle a adopté en décembre.

Comic streap

En 2005, l’union entre la belle Sandra Bullock et le baraqué Jesse James avait délié les langues de vipères qui s’étonnaient du mariage entre une interprète glamour, sage et discrète et un rebelle flamboyant et olé-olé, qui en était à sa troisième noce et avait déjà trinqué pour des démêlés judiciaires avec l’une de ses ex, reine du X.

Coup de foudre pour l’Héroïne de Speed, le spécialiste de la motocyclette (père de Chandler et James Jr) avait abandonné sa deuxième épouse, la pornostar Janine Lindemulder, alors qu’elle était enceinte. Il y a trois mois, Sandra Bullock obtenait la garde de l’adorable gamine en question…

?Tatatam… Une actrice de charme a avoué à la presse entretenir une liaison torride avec le mâle en question. Chaudronnier-carrossier de formation, l’homme est spécialisé dans les shows mécano-trash à la Pimp My Ride. ? Michelle McGee, dite La Bombasse, est entrée en contact avec J.J_ le fan de Harley, parce qu’elle comptait travailler comme mannequin pour West Coast Choppers, l’enseigne de tuning que notre bad boy a ouvert à LA.

Après un bref échange de courriels, la hardeuse s’est rendue à l’échoppe du producteur de Monster Garage et a fini «sur le sofa». S’en sont suivies «deux ou trois parties de jambes en l’air cette nuit-là», «cinq semaines de pur sexe» et «une relation de 11 mois»!

En étalant ses histoires de fesses avec «le fort bien membré Vanilla Gorilla», comme elle le surnomme, la ribaude souhaitait faire la une des gazettes et palper la gloire de sa rivale…

Le Lasso Magique de Vérité arrive à point nommé!

J.B

Lundi 29 mars 2010

Click Here: United Kingdom Rugby Jerseys

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *