Hong Kong : un manifestant de 18 ans blessé par balle réelle lors des mobilisations pro-démocratie

Pour la première fois, un manifestant hongkongais a été blessé, mardi 1er octobre, à la poitrine par un tir à balle réelle lors d’affrontements qui ont éclaté en marge de manifestations pro-démocratie auxquelles ont pris part des dizaines de milliers de personnes déterminées à gâcher le 70e anniversaire de la Chine populaire. Cette balle qui a atteint un jeune de 18 ans a été tirée par un policier dont l’unité avait été attaquée par des protestataires dans le quartier de Tsuen Wan, à environ 10 kilomètres du centre-ville, et qui craignait pour sa vie, selon la police.Les policiers ont prodigué les premiers soins au jeune homme avant l’arrivée des secours, toujours selon la police. Une porte-parole de l’Autorité hospitalière de Hong Kong a affirmé que 66 personnes avaient été hospitalisées dans la foulée des manifestations de mardi, dont deux dans un état grave. La police a indiqué avoir procédé à 180 arrestations et avoir tiré six fois au total.Des affrontements ont fait rage pendant des heures mardi après-midi dans différents quartiers du territoire semi-autonome. Des groupuscules radicaux ont lancé des pierres et des cocktails Molotov et la police anti-émeute a riposté avec des gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc et des canons à eau. Des barricades ont été incendiées, dégageant une épaisse fumée noire entre les gratte-ciel de ce centre financier international.La plus grave crise politique depuis 1997Ces images d’affrontements violents contrastaient avec le gigantesque défilé militaire organisé quelques heures plus tôt, place Tianamnen à Pékin, auquel ont assisté le président Xi Jinping et la cheffe de l’exécutif hongkongais, Carrie Lam, dont la popularité est au plus bas.Mobilisés depuis juin, les militants pro-démocratie ont répondu en masse à l’appel à crier encore plus fort, à l’occasion de cet anniversaire, leur ressentiment à l’encontre du régime chinois, dénoncer le recul des libertés et la violation, selon eux, du principe “Un pays, deux systèmes” qui a présidé à la rétrocession de l’ex-colonie britannique à la Chine en 1997.Hong Kong traverse depuis juin sa plus grave crise politique depuis sa rétrocession en 1997, avec des actions quasi-quotidiennes et des affrontements violents entre radicaux et policiers.Click Here: Maori All Blacks Store

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *