Jennifer Lopez, son passée de sans abri

À l’occasion d’une interview exclusive accordée au magazine W, Jennifer Lopez raconte avoir été sans domicile fixe durant quelques semaines de sa vie.

Les strass et les dollars n’ont pas toujours été les meilleurs amis de Jennifer Lopez. Difficile à croire quand on découvre la star en Une du magazine W, parée d’impressionnants bijoux et vêtue d’une robe de princesse. Pourtant en feuilletant les pages du journal on y découvre une Jlo marquée par la vie et les épreuves.

En se replongeant dans son passée, l’interprète de On the floor se souvient d’avoir vécu à l’âge de 18 ans un épisode particulièrement douloureux. «Je ne voulais plus aller à l’université et je passait tout mon temps à danser» raconte Jennifer Lopez. Un choix de vie qui n’a pas plu à sa chère maman, Guadalupe, avec qui elle s’est fâchée à cette époque. À la fin des années 80, Jlo décide donc de prendre sa vie en main et s’en va dormir sur le canapé du studio de danse ou elle use ses baskets tous les jours. «J’étais sans abri, mais j’ai dit à ma mère que c’était ce que je devais faire» confie-t-elle. Bon, en réalité Jennifer Lopez n’a jamais vraiment dormis sans un toit au dessus de sa tête mais ce parcours de Cendrillon du show business renforce un peu plus la fascination autour du personnage Lopez.

La fille du Bronx qui ne donne pourtant pas tant de signe de résistances à sa vie de paillettes explique «avoir eu mal à s’installer à Hollywood». Grâce à son rôle dans la comédie musicale In living color, la vie de Jennifer Lopez a changé du tout au tout en moins d’un an et elle s’est retrouvé propulsé dans les beaux quartiers de Los Angeles. «Je me demandais où était le petit vendeur de lait et les garçons qui traînent dans la rue. Je détestais L.A» se souvient Jenny from the bloc qui depuis s’est réconciliée avec la cité des anges.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *