Gérardmer 2015 – Jour 2 : Hommage à Robert Rodriguez

Hier jeudi la compétition se poursuivait avec trois films présentés, mais également un hommage rendu en sa présence à Robert Rodriguez, réalisateur de “Une Nuit en enfer” et de “Sin City”.

Sous la neige la plus compacte et la plus tenace se poursuivait hier la 22e édition du festival international du film fantastique de Gérardmer. Au programme : la projection de trois films en compétition, ainsi qu’un hommage rendu en la présence exceptionnelle de Robert Rodriguez. On ne présente plus le réalisateur, scénariste, monteur, compositeur et directeur photo auteur de films comme El Mariachi, Machete, Une nuit en enfer et de deux opus de Sin City, entre autres.

Sur scène, chapeau et bottes texans, Rodriguez a tenu à souligner l’honneur pour lui d’être présent à Gérardmer, et surtout pour un festival consacré au fantastique :

“Merci à tous d’honorer le genre fantastique et d’honorer des réalisateurs comme nous, qui allons avoir autant de plaisir qu’avant à fabriquer ce genre de films, de mondes et d’univers qui n’existent pas mais qui existent le temps d’un film. A vous les proposer, et à faire perdurer ce genre grâce à des festivals comme Gérardmer.”

La soirée se poursuivait avec la présentation d’un film singulier :

Click Here: brisbane lions guernsey 2019

The Signal
De William Eubank

Critiques spectateurs

Le titre : The Signal de William Eubank.

Le début de l’histoire : Nick, Jonas, passionnés de programmation et de piratage, partent vers la Californie pour déménager la petite amie de Nick, Hailey. Leur trajet se trouve être détourné par un génie de l’informatique qui attire le trio dans une zone étrangement isolée. Soudain, tout devient noir. Nick est devenu un captif, ils découvrent alors qu’il est l’objet d’étranges expériences… 

3 bonnes raisons de le voir :

Le mystère qui entoure les raisons de l’enlèvement de Nick après son black-out, et l’étrange centre de recherches dans lequel il se retrouve.
Pour revoir Brendon Thwaites, héros l’année passée de The Giver et de Maléfique. (Thwaites est également présent dans un autre film de Gérardmer présenté en clotûre du festival et hors compétition : The Mirror).
Le grain de folie qui semble frapper tous les personnages secondaires du film, créateur d’un malaise.

Ca sort quand ? Le 4 février 2015 (en DVD)

Mais aussi (en competition) :

Goodnight Mommy
De Veronika Franz,Severin Fiala

Note moyenne de la presse :

3,1

Critiques Presse

Critiques spectateurs

Le film : Goodnight Mommy de Severin Fiala et Veronika Franz

L’histoire : Durant un été caniculaire, dans une maison de campagne, perdue au milieu des champs de maïs et des bois, des jumeaux de neuf ans attendent le retour de leur mère. Lorsqu’elle revient à la maison, la figure cachée par des bandages, suite à une chirurgie esthétique, ces derniers doutent de son identité…

A savoir : il s’agit de la première réalisation de long métrage pour le duo, et Fiala avait déjà signé le court métrage Peau d’éléphant (2009).

Cub
De Jonas Govaerts

Critiques spectateurs

Le film : Cub de Jonas Govaerts

L’histoire : le jeune Sam, âgé de douze ans, part en camp de scouts dans la forêt. Il se rend vite compte que quelque chose ne tourne pas rond quand il y découvre une mystérieuse cabane visiblement habitée par Kai, un enfant sauvage. Mais le jeune garçon de la cabane s’avère en plus aider un dangereux psychopathe, qui va redoubler d’ingéniosité pour décimer les louveteaux de la troupe.

A savoir : premier film d’un réalisateur belge, mêlant mythe du loup-garou, hommage aux années 1980 et pièges meurtriers diaboliquement jouissif.

Et aujourd’hui, trois nouveaux films sont présentés en compétition, rendez-vous régulièrement sur cette page pour en savoir plus sur le déroulé du festival de Gérardmer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *