Vu sur Netflix – Mission Blue : une plongée dans l’éco-activisme

Une femme au secours des océans : c’est le portrait que propose “Mission Blue”, documentaire à découvrir en exclusivité sur Netflix.

Découvrir “Mission Blue” sur Netflix

“C’est un peu la Jeanne d’Arc du monde aquatique. Elle se bat en première ligne pour sauver les océans. Elle en a fait le but de sa vie (…) elle veut que chacun comprenne ce qui se passe et pourquoi c’est important.” Voilà ce que James Cameron déclare à propos de Sylvia Earl.

Et le réalisateur de Titanic, par ailleurs explorateur de fonds marins, n’est pas le seul à saluer l’audace de cette célèbre océanographe américaine, mise à l’honneur dans Mission Blue, dont le titre renvoie à l’initiative mondiale portée par cette dernière depuis 2009.

Difficile pour cette sirène des fonds marins de se frayer une place en tant que femme scientifique dans un milieu où les océanographes portent tous la barbe. Pas simple non plus de concilier vie professionnelle et vie familiale. C’est sa vie entière qui nous est dévoilée au travers d’une interview-fleuve où la septuagénaire, boucle d’oreille en étoile de mer et collier coquillage, se raconte devant la caméra de Fisher Stevens (Les Derniers Affranchis) et Robert Nixon (Gorilles dans la brume), qui ont mis quatre ans à mettre en boîte leur documentaire.

De son enfance sauvage passée dans la nature à son déménagement dans le Golfe du Mexique, Sylvia Alice Earl évoque également avec passion l’explorateur William Beebe, le commandant Cousteau, ou encore James Cameron et son mini sous-marin le Deepsea Challenger.

Très fourni en études, archives et témoignages, Mission Blue dresse en filigrane un état des lieux de la dévastation des océans, qui n’étaient que 3% à être protégés en 2014. De quoi faire réfléchir.

Découvrir “Mission Blue” sur Netflix

Click Here: Maori All Blacks Store

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *