Laeticia, “premier soldat” de Johnny

Sébastien Farran s’est confié au Journal Du Dimanche (JDD) pour prendre la défense de Laeticia, qu’il décrit comme le “premier soldat” du rockeur et “son plus indéfectible soutien”. Une épouse attentionnée, loin de “la sorcière que l’on décrit”.

Sébastien Farran n’avait pas pris la parole depuis le décès de Johnny Hallyday, en décembre dernier. C’est désormais chose faite. Le manager de Johnny ne souhaite toutefois pas prendre position en ce qui concerne la bataille judiciaire qui déchire le clan Hallyday, préférant réaffirmer tout son soutien à Laeticia, dans les pages du JDD, qu’il juge victime d’“unecampagne calomnieuse orchestrée pour démolir son image, sa réputation, et celle de son mari“. Un allié précieux pour la veuve du rockeur, qui selon ses dires serait “dévastée”. S’il a décidé de s’exprimer c’est donc parce “qu’il y a eu trop de silence pendant longtemps, et aujourd’hui trop de mensonges”. Pour lui c’est certain : “cette femme, cette mère, la Laeticia que l’on décrit n’est pas celle que je connais.”

Celle qu’il connaît depuis sept ans n’est pas “la sorcière que l’on décrit”. À ceux qui clament qu’elle aurait influencé Johnny dans ses choix, Sébastien Farran tient à rappeler que le Taulier a toujours été “le patron”. “C’est toujours Johnny qui décidait et ce n’était pas négociable”. Laeticia, elle, était “son premier soldat”. Un “indéfectible soutien” pour le rockeur. D’ailleurs, lui aussi avait “entendu toutes sortes de médisances avant de débarquer à Los Angeles”, quand il est devenu manager de Johnny. “À ma grande surprise, c’est tout le contraire que j’ai trouvé, beaucoup d’harmonie, d’amour, de bienveillance, de sérénité…”, confesse-t-il. Et ce précisément parce que “grâce à Laeticia Johnny avait trouvé ce qu’il cherchait depuis toujours : une vie de famille”.

Crédits photos : Chris Delmas / Bestimage

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *