A la poursuite de demain : Pixar avait réalisé une scène animée coupée au montage

En salles depuis le mercredi 20 mai, “A la poursuite de demain” aurait pu contenir un peu de Pixar, à travers une séquence animée coupée au montage. Mais visible en ligne.

Depuis mercredi dernier, vous avez pu percer le mystère qui entourait A la poursuite de demain, et y apercevoir quelques références à Disney, à commencer par l’une des plus célèbres attractions de ses parcs à thèmes. Mais ce que vous ignoriez sans doute, c’est que le film de Brad Bird devait initialement contenir un peu de Pixar, puisque le studio avait signé une séquence animée développant les origines de Plus Ultra, groupe des fondateurs de Tomorrowland dans lequel on retrouvait notamment Jules Verne et Gustave Eiffel.

Pour des questions de durée du long métrage, la scène en question n’a finalement pas quitté la salle de montage, mais fait aujourd’hui son apparition en ligne, pour compléter votre vision d’A la poursuite de demain. Et à en croire le co-superviseur des effets visuels Eddie Pasquarello, interrogé par Business Insider, le passage devait intervenir assez tôt dans le récit, après que 
spoiler:
la visite de “It’s A Small World” par le jeune Frank (Pierce Gagnon) ait pris un chemin de traverse.

Si quelques mystères subsistaient quant à la création de Tomorrowland en sortant de la salle, gageons que la vidéo en haut de cette page aidera, avant de peut-être faire partie des bonus DVD et Blu-Ray. Et si vous vous demandez quelles ont été les influences de Brad Bird, cette interview y répondra :

A la poursuite de demain : au croisement de la SF, du conte et du road-movie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *