Accusation d’agression sexuelle à Koh Lanta : les candidats « choqués », un dispositif spécial mis en place par la production

Si le tournage de la saison 19 de Koh Lanta a été immédiatement arrêté suite à une accusation d’agression sexuelle, les candidats, eux, sont, pour le moment, toujours sur les îles Fidji. En attendant leur retour en France, la production a mis en place un dispositif exceptionnel afin de les aider à surmonter le traumatisme engendré par cet incident.

Vendredi 11 mai 2018, c’est la stupeur chez les fans de Koh Lanta comme dans les rangs des anciens participants ainsi que dans les médias : la boîte de production Adventure Line Prodction (ALP) annonce via un communiqué de presse l’arrêt immédiat du tournage de la saison 19 du programme d’aventure, après seulement quatre jours. En cause ? Une candidate, âgée de 21 ans, aurait déclaré avoir subi une agression sexuelle durant la nuit par un autre candidat. Ce dernier démentirait, lui, fermement ces accusations. Si Alexia Laroche-Joubert, la productrice, a confirmé qu’il y avait bien des “faits suscep­tibles de rele­ver d’une agres­sion sexuelle” avant de s’envoler pour les Fidji, Denis Brogniart, l’emblématique présentateur, se fait nettement plus discret.

En attendant d’y voir plus clair, ALP a pris immédiatement des mesures exceptionnelles pour venir en aide aux candidats, “tous choqués” par cette affaire, comme le révèle la journaliste Tiphaine Pioger, du service police justice de LCI. La victime présumée et son potentiel agresseur ont ainsi été placés dans deux hôtels distincts. Tandis qu’une cellule d’aide psychologique a été ouverte pour l’ensemble des membres du casting de cette dix-neuvième saison, ces derniers devraient être rapatriés vers l’Hexagone dans les prochains jours.

Crédits photos : TF1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *