Walking Dead et World War Z ? George Romero n’est pas fan !

Le réalisateur culte George A. Romero, à qui l’on doit les classiques La Nuit des morts-vivants et Zombie, n’est pas tendre avec la nouvelle vague zombiesque, notamment la série The Walking Dead et le long métrage World War Z.

George Romero n’est pas fan des zombies d’aujourd’hui. Celui qui a lancé le genre avec des classiques tels que La Nuit des morts-vivants et Zombie, a en effet la dent dure contre des programmes comme The Walking Dead ou World War Z. Interrogé par le site Indiewire lors du récent Festival de Karlovy Vary, en République Tchèque, l’Américain de 75 ans estime qu’“il y a trop de zombies dans le monde.”

Lorsque le journaliste lui demande s’il ne regrette pas d’avoir réveillé les morts, il ne manie pas la langue de bois. “Parfois, si”, répond-il. “Je ne regrettais pas jusqu’à ce que tous ces trucs débarquent – L’Armée des morts (le remake de son Zombie), Zombieland, World War Z et The Walking Dead. Là, c’était le coup de grâce. Non, World War Z était le coup de grâce.”

Vous n’avez pas à faire ça !

“Bien sûr que je me lamente”, poursuit-il. “J’étais le seul à faire ça. Et j’avais mes raisons, il y avait une sorte de satire sociale, et je ne retrouve plus ça. The Walking Dead est juste un soap-opera. Quant au reste, c’est du divertissement, juste du divertissement.”

Et lorsque le journaliste lui demande pourquoi il pense que World War Z à tué sa vision du film de zombies, George Romero s’emporte. “Ce n’est pas à cause du film en lui-même, c’est plus à propos du budget. Tout d’un coup, il devient acquis que si vous voulez faire un film avec des zombies, vous devez dépenser 200 millions de dollars. Moi, je suis là pour dire que non, vous n’avez pas à faire ça : je l’ai fait pour 170 000 dollars !”

Notre interview carrière de George Romero :

Interview de George A. Romero

 

Click Here: NRL Telstra Premiership

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *