La Dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil : Qui est Freya Mavor, l’héroïne du film de Joann Sfar ?

Mystérieuse, insolente, flamboyante, Freya Mavor est la jolie poupée britannique qui commence à percer sur grand écran. Après avoir incendié le petit écran dans Skins, Joann Sfar lui offre son premier grand rôle au cinéma. Coup d’oeil sur sa carrière

1.
+

Freya Mavor
Lire la suite

© Carole Gordon

 

Freya Mavor est native de Glasgow mais passe une partie de son enfance à La Rochelle (elle est bilingue anglais/français) avant de repartir pour l’Ecosse avec ses parents. Son père, James Mavor, est un célèbre auteur de pièces de théâtre. La jeune femme est donc très tôt baignée dans un monde d’artistes. Son grand-père était également un éminent critique de théâtre avant de devenir le directeur du Conseil écossais des Arts.

Freya commence à s’intéresser à la comédie vers l’âge de 10 ans après avoir regardé le film Shining de Stanley Kubrick. Elle étudie au Mary Erskine School d’Edimbourg puis devient membre de la National Youth Theatre.

L’incendiaire jeune femme décroche son premier rôle dans la série à succès pour ados, Skins, en 2011. Elle y interprète le rôle de Mini McGuinness, la bombe du lycée, peste absolue, superficielle à souhait et ne jurant que par sa popularité. Freya est très remarquée dans la peau de ce personnage égocentrique et détestable qui lance sa carrière de comédienne.

Click Here: Germany Football Shop

La jeune actice rejoint ensuite le casting de Not Another Happy Ending, comédie romantique où elle donne la réplique à Karen Gillan. Après cette incursion sur grand écran, Freya retourne dans la petite lucarne en 2013 afin d’incarner la Princesse Elizabeth dans la mini-série The White Queen. Dans ce show qui revient sur la violente opposition entre les familles York et Lancaster dans l’Angleterre du XVème siècle, la comédienne donne la réplique à Rebecca Ferguson, future héroïne de Mission Impossible Rogue Nation.

L’année suivante, Freya joue à nouveau dans une mini-série historique britannique, New Worlds. Se déroulant au 17ème siècle, le show raconte l’histoire de quatre jeunes idéalistes tentant de rétablir l’ordre dans une Angleterre en proie à la guerre civile. Elle est également à l’affiche au cinéma de la comédie musciale Sunshine on Leith aux côtés de Peter Mullan et Kevin Guthrie.

Forte de sa maîtrise de la langue de Molière, la jeune femme est engagée par Joann Sfar (Gainsbourg, vie héroïque) en 2015 afin de camper le rôle principal du thriller La Dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil. Le film est une adaptation du roman éponyme de Sébastien Japrisot. Il avait déjà connu un portage sur grand écran en 1970 par Anatole Litvak et porté par Samantha Eggar. La native de Glasgow incarne la sublime, redoutable et mystérieuse Dany aux côtés de Benjamin Biolay et Stacy Martin (Nymphomaniac) et arbore pour l’occasion une flamboyante chevelure rousse.

Ce n’est pas la première fois que la jeune femme de 21 ans s’illustre dans une production française ; on a en effet pu la voir partager l’affiche avec Pierre Niney dans le programme court humoristique Casting(s).

Prenez garde à la Dame dans l’auto…

La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil Bande-annonce VF

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *