Cannes 2016 : “Comancheria n’est pas un plaidoyer pour ou contre les armes à feu”

Premier film de l’Ecossais David Mackenzie présenté à Cannes, “Comancheria” fait de Ben Foster et Chris Pine des braqueurs des banque. Les deux acteurs et le réalisateur qui ont évoqué cette question de la violence à notre micro sur la Croisette.

Toutes les news sur Cannes 2016

En bref

Le film : Comancheria

Le réalisateur : David Mackenzie

Acteurs : Chris Pine, Ben Foster, Jeff Bridges…
Date de sortie : Automne 2016
Sélection : Un Certain Regard

De quoi ça parle ?

Deux frères, l’un ancien détenu, l’autre père de famille divorcé, organisent un braquage de banque. A leurs trousses, deux Texas Rangers déterminés à les faire tomber.

Les bonnes raisons de voir le film selon la Rédac’

La mise en scène précise et nerveuse de David Mackenzie, qui présente son premier film à Cannes et prouve l’étendue de son talent, en s’essayant à un autre genre après le très réussi Les poings contre les murs, situé dans une prison anglaise
Western moderne, drame social, fraternité : Comancheria possède plusieurs couches et se révèle plus riche qu’on ne pourrait le croire
Sur le papier, l’idée de voir Chris Pine en “gentil” et Ben Foster en tête brûlée relève de l’évidence, au même titre que Jeff Bridges dans un western, aussi moderne soit-il. Mais les trois acteurs livrent des performances solides et nuancées
Dans la lignée de la tagline “Justice is not a crime” (“La justice n’est pas un crime”), les vrais méchants ne sont pas forcément ceux auxquels on pense
Braquer une banque au Texas, où tout le monde se balade avec une arme, est-il facile ? Réponse (amusante) dans Comancheria

Sur la Croisette, le réalisateur et ses acteurs sont revenus à notre micro sur le film, et notamment le regard qu’il porte sur la violence et les armes à feu.

Le Festival de Cannes en vidéo Emissions d'Actu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *