Robocop : ce qui ne va pas dans le remake selon Paul Verhoeven

Récemment interviewé par le site Collider, Paul Verhoeven est notamment revenu sur ses premiers grands succès au cinéma et sur le récent remake de “Robocop”, expliquant ce qui selon lui n’allait pas dans le film de 2014…

Près de 30 ans après sa sortie en 1987, Robocop est toujours considéré comme un film culte et comme un incontournable dans la carrière de Paul Verhoeven. Alors que son dernier film Elle a fait sensation lors du dernier festival de Cannes, le cinéaste néerlandais est récemment revenu en interview avec le site Collider sur les premiers succès de sa carrière, ainsi que sur leurs récents remakes, qu’il n’a pas manqué de visionner. 

Il s’est particulièrement attardé sur Robocop et sur la version de 2014 réalisée par José Padilha, qui comporte selon lui quelques failles, la plus grosse erreur étant à son avis d’avoir supprimé la légèreté de l’original et de l’avoir rendu trop pesant.

La différence majeure entre le remake et l’original ? Le cerveau du héros après son terrible accident, qui est resté plus ou moins intact dans le film de Padilha, alors qu’il avait quasiment disparu dans l’original, ce qui permettait d’éviter selon Verhoeven quelques lourdeurs :

“Son cerveau est parti, il a simplement des flashs de souvenirs et il a besoin d’un ordinateur pour découvrir qui il est vraiment. Je pense qu’en se passant de cerveau robotisé, vous rendez le film beaucoup plus lourd et je ne pense pas que ça soit bénéfique. […] Ces deux films [Robocop et Total Recall] avaient besoin de satire ou de comédie pour se faire une place auprès du public. Le fait de les raconter sans humour est un problème, et pas une amélioration,” a déclaré le réalisateur en interview au site Collider.

Quand Paul Verhoeven revient sur sa carrière…

Paul Verhoeven revient sur sa carrière : "Je suis attiré par la violence et l'ambiguïté…"

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *