Piège de cristal sur C8 : pourquoi Al Pacino a-t-il refusé de jouer John McClane ?

A l’occasion de la diffusion de “Piège de cristal” ce soir sur C8, voici cinq choses à savoir sur ce film d’action culte porté par Bruce Willis.

Piège de cristal de John McTiernan

Avec Bruce Willis, Alan Rickman, Bonnie Bedelia…

De quoi ça parle ? John McClane, policier new-yorkais, est venu rejoindre sa femme Holly, dont il est séparé depuis plusieurs mois, pour les fêtes de Noël dans le secret espoir d’une réconciliation. Celle-ci est cadre dans une multinationale japonaise, la Nakatomi Corporation. Son patron, M. Takagi, donne une soirée en l’honneur de ses employés, à laquelle assiste McClane. Tandis qu’il s’isole pour téléphoner, un commando investit l’immeuble et coupe toutes les communications avec l’extérieur…

1. AL PACINO EN MARCEL ?

Plusieurs grandes stars ont été approchées pour jouer John McClane : Sylvester Stallone, Arnold Schwarzenegger, Burt Reynolds, Richard Gere, Don Johnson, Richard Dean Anderson et… Al Pacino ! Dans son livre d’entretiens avec le journaliste et ami Lawrence Grobel publié chez Sonatine Éditions, le rôle-titre du Parrain est revenu avec humour sur cet épisode pour le moins surprenant de sa carrière : “Piège de cristal, oui, je pense que j’aurais pu (le faire). Sauf qu’il y avait ces grands sauts à faire. Il aurait fallu qu’ils fassent appel à ma doublure.”

2. LES PRETENTIONS SALARIALES DE BRUCE WILLIS

Alors qu’il n’était principalement connu que comme la vedette de la série Clair de Lune, Bruce Willis eut le culot de réclamer, pour sa participation à Piège de cristal, la somme de 5 millions de dollars. Enorme pour l’époque surtout pour un acteur de cet acabit. Paris risqué, mais preuve que le producteur Joel Silver et les patrons de la Fox ne se sont pas trompés en l’embauchant : le premier volet a rapporté plus de 81 millions de dollars rien qu’aux Etats-Unis, et plus de 137 à travers le monde.

3. HONTEUX POUR LA TANTE DE BRUCE WILLIS…

Click Here: Golf Equipment Online

La célèbre réplique “Yipee-ki-yay Mother Fucker” et les nombreux “Fuck !” qui ponctuent Piège de cristal n’ont pas été du goût de tout le monde. Ainsi, à la sortie du film, la tante de Bruce Willis s’en est violemment prise à lui, car elle trouvait son personnage trop vulgaire et néfaste pour l’image de son neveu.

Aviez-vous remarqué ? Emissions Bonus

 

4. ENTRE WILLIS ET MCTIERNAN, LE TORCHON BRULE…

Du propre aveu du producteur Joel Silver, les rapports entre John McTiernan et Bruce Willis étaient plus que tendus sur le tournage de Piège de cristal. Il faut dire que le premier n’avait pas pour habitude d’être aimable avec ses comédiens et que le second n’est pas du genre à se laisser faire. Toutefois, ces relations pour le moins orageuses ne les empêchèrent pas de collaborer à nouveau sur Une journée en enfer.

5. UN “COMMANDO 2” A L’ORIGINE

A l’origine, il fut question d’une suite de Commando (1985) avec Arnold Schwarzenegger se basant sur le roman Nothing Lasts Forever écrit par Roderick Thorp en 1979. Le héros de cet ouvrage, flic de profession, rendait visite à sa fille sur son lieu de travail, à la Klaxon Oil Corporation. Mais comble de malchance, une bande de terroristes allemands faisait irruption dans l’immeuble et prenait en otage l’ensemble du personnel. Seul contre tous, notre policier qui ne pensait qu’à se détendre va se retrouver contraint de reprendre du service. Mais Commando 2 ne vit pas le jour, Schwarzy refusant de reprendre son rôle de John Matrix. Le producteur Joel Silver a alors eu l’idée de recycler cette histoire de prise d’otages pour ce qui deviendra le fameux Piège de cristal.

Voir toutes les anecdotes de “Piège de cristal”

Top 5 Emissions Bonus

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *