Harcèlement : une cellule spéciale est mise en place à Los Angeles, les conséquences se multiplient

Sharon Lacy, procureure du district de Los Angeles, a créé une cellule spéciale de la police de la ville. Composée d’experts, elle enquête sur les accusations d’agressions sexuelles qui se multiplient depuis le début de l’affaire Weinstein.

Dans le chaos créé à Hollywood par le flot d’accusations pour agressions sexuelles, des mesures sont prises au sein de la police de Los Angeles pour réagir le plus conformément possible. Dans cette démarche, Variety annonce que Sharon Lacy, procureure du district, a demandé la formation d’une cellule spéciale de la police, composée prioritairement de ses éléments les plus expérimentés dans le domaine.

Parmi les principaux accusés à ce jour : le producteur Harvey Weinstein, l’acteur Kevin Spacey ou encore le cinéaste James Toback. Le réalisateur Brett Ratner, qui fait également à nouveau parler de lui, avait déjà été inquiété en novembre 2001, ainsi que le créateur du label de hip-hop Def Jam Recordings et le producteur de cinéma Russell Simmons. Une jeune femme affirmait avoir été molestée par deux hommes, non loin du domicile du réalisateur de Rush Hour 2. Variety précise que la police n’avait alors pas trouvé d’élément incriminant pour les deux hommes.

Affaire Weinstein : de nouvelles réactions et un remontage du documentaire sur le producteur

Le comédien Steven Seagal, récemment accusé par l’actrice Julianna Margulies, est aussi au centre de la conversation. L’actrice Jenny McCarthy a d’ailleurs tenu à rappeler lors d’une interview sur la radio américaine SiriusXM qu’elle avait déjà déclaré avoir été harcelée et menacée par Seagal au moment de passer une audition pour le film Piège à grande vitesse. McCarthy, qui avait rendu l’histoire publique trois ans plus tard, a tenu à témoigner à nouveau publiquement suite à la prise de parole de Julianna Margulies.

Click Here: liverpool mens jersey

Autre coup d’éclat : après avoir porté plainte pour agression sexuelle contre un grand nom d’Hollywood encore tenu secret, Terry Crews a quitté WME, l’agence qui le représentait. A sa tête, Adam Venit, suspendu le temps que la firme puisse enquêter. Il serait, selon Deadline, la personne visée par les accusations du comédien, qui ne cherche pas encore de nouvel agent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *