Overdrive : Scott Eastwood évoque le fait de tourner en Europe comme l’avait fait son père

L’acteur américain Scott Eastwood évoque le fait de venir tourner “Overdrive” en France, et raconte ce que son père Clint lui a dit à propos des tournages européens.

Ce mercredi sort en salles le film d’action Overdrive, réalisé par Antonio Negret (Flash, Legends of Tomorrow), et porté par Scott Eastwood. Le comédien américain nous a confié les conseils de son père Clint avant de venir tourner en Europe, lui qui avait tourné les films de Sergio Leone en Espagne (voir la vidéo ci-dessus).

Scott Eastwood a également partagé avec AlloCiné son point de vue sur cette histoire mêlant liens fraternels, belles voitures et cascades millimétrées :

 

AlloCiné : “Overdrive” parle de deux frères qui se demandent ce qu’il reste de l’esprit de leur père, à présent qu’il est mort. Est-ce que ce sujet vous touchait particulièrement ?

Scott Eastwood : C’était secondaire pour moi, je l’ai plus vu comme un film fun, un film commercial dans le sens où il n’avait pas de message politique, ou un sujet trop lourd. Il y a des voitures, de jolies filles, c’est un film “pop-corn”.

C’est sûr que c’est ce que vous appelez aux Etats-Unis une “car-driven story”, une histoire centrée sur les voitures. On en voit d’ailleurs certaines de collection dans le film, que vous conduisez. Est-ce que ça n’aurait pas joué dans votre choix de faire le film ?

Oui, probablement que ça a joué (rires) ! (…) Ce film ce sont des voitures, des cascades, et une réminiscence des films d’action sympas des années 70 et 80.

On fait aussi le plein de cascades, et vous êtes quelqu’un de très sportif : est-ce qu’on vous a laissé en faire vous-même ?

Oui, ils m’ont laissé en faire plein. Vous vous souvenez de cette grosse cascade au début du film, lorsque je saute de la voiture sur le truck ? J’ai fait ça tout seul. C’est assez dingue, non ? (…) C’est vrai que je suis quelqu’un de physique, athlétique, je fais du jujitsu, ça me plaisait d’avoir cet aspect dans le film, et j’aime être actif.

Est-ce que ce film vous a servi de carte de visite pour entrer dans la famille Fast & Furious via son 8ème opus ?

J’ai tourné Overdrive avant F8, et pour moi ce sont deux films très différents. Dans [Fast and Furious 8] je joue un agent fraichement recruté, et dans Overdrive je suis un voleur de voitures. J’ai un autre gros film à venir, Pacific Rim 2, dans lequel je joue un pilote… J’aime ces différences.

“Overdrive” évite le cliché des amateurs de voitures étant uniquement masculins, et vous avez des rôles féminins intéressants. Pouvez-vous nous parler des actrices du films, Gaia Weiss et Ana de Armas ?

C’est très rafraichissant d’avoir une actrice française, une actrice cubaine… Elles sont sexy, élégantes, et apportent différentes couleurs avec lesquelles jouer, c’est un plaisir.

Comment était-ce de travailler avec Kaaris, qui est avant tout un rappeur en France ?

Oui, j’ai quelques scènes avec lui. Nous avons tourné le film, et j’ai découvert après coup que c’était un rappeur ! C’était marrant.

 

“Overdrive” sort ce mercredi dans les salles :

Overdrive Bande-annonce VO

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *