Coco : l’émouvant message d’une spectatrice d’origine mexicaine aux studios Pixar

Découvrez l’émouvant message de remerciement d’une jeune fan d’origine mexicaine aux studios Pixar pour la sortie de “Coco”, relayé par le réalisateur Lee Unkrich sur son compte Twitter…

En salles depuis hier dans les salles françaises, Coco, le dernier long métrage des studios Pixar, rend un hommage vibrant à la culture mexicaine. Plébiscité par le public américain, devenu en 17 jours seulement le plus gros succès pour un film d’animation au box-office mexicain, le film est également projeté en version espagnole dans certaines salles des Etats-Unis (et mêmes dans quelques cinémas parisiens). 

De quoi permettre aux spectateurs exclusivement hispanophones d’apprécier dans leur langue natale cette “déclaration d’amour au Mexique”, selon les propres termes d’Adrian Molina, co-réalisateur du film. C’est ainsi qu’une fan de Pixar d’origine mexicaine a pu emmener sa mère au cinéma pour la toute première fois. Un beau cadeau pour lequel la jeune femme a tenu à remercier les studios dans un mail touchant, relayé par le réalisateur Lee Unkrich sur son compte Twitter :

Bonjour Pixar,

J’admets que je me sens un peu stupide d’envoyer un mail à une compagnie aussi grande que la vôtre, et je me doute que vous ne le lirez probablement pas. Mais j’ai quand même décidé de tenter le coup.

Pour commencer, laissez-moi vous dire que je suis une grande fan de Pixar depuis que je suis toute petite. Quand Andy est parti pour la fac, j’entamais moi-même ma première année à l’université. J’ai grandi avec tous ces personnages que j’adore. Vous êtes mon enfance.

Pourtant, ce n’est pas en tant que fan-girl des anciens Pixar que je vous envoie ce mail. Si je vous écris, c’est afin de vous remercier pour votre dernier film, Coco.

Comme vous avez pu le deviner d’après mon nom, je suis américaine d’origine mexicaine. Mon père et ma mère sont tous les deux des immigrants mexicains qui sont arrivés très jeunes aux États-Unis pour nous offrir une vie meilleure. En grandissant, avec mes parents et mes sœurs, nous regardions les Pixar tout le temps. Le seul problème, c’était qu’il nous fallait mettre sur pause toutes les 5 minutes pour expliquer à nos parents ce que les personnages étaient en train de raconter, car ils ne parlaient pas très bien anglais. Bien sûr, aujourd’hui, c’est beaucoup plus simple parce qu’on peut sélectionner les versions espagnoles et les sous-titres. Mais vous pouvez vous imaginer à quel point c’était compliqué dans les années 90 !

Mais maintenant, il y a Coco. Non seulement vous avez fait un film pour mi gente [ndt : les miens], mais vous l’avez aussi rendu visible au CINÉMA en ESPAGNOL !

Laissez-moi vous expliquer à quel point c’est important pour moi. Hier soir, pour la première fois de ma vie, j’ai emmené ma mère au cinéma. Nous sommes allées au cinéma comme le font les vrais Américains ! Ma mère avait les larmes aux yeux. Elle n’était pas entrée dans une salle de cinéma depuis 30 ans. Elle ne s’est jamais vraiment sentie à sa place aux États-Unis. Mais hier soir, elle a oublié qu’elle n’était pas d’ici. Elle s’est sentie chez elle. Et bien sûr, le film nous a fait pleurer aussi !

Bref, je m’excuse d’être aussi émotive. Mais je veux vous dire merci, du fond du cœur, et de la part de tous les Mexicains qui vivent aux États-Unis.

Merci de nous inclure. Merci pour ma maman qui s’est sentie chez elle. Merci.

Quand l’équipe de “Coco” partait fêter le “Dia de Los Muertos” au Mexique…

Coco BONUS VO "Le Jour des Morts au Mexique"

 

Click Here: Crystal Palace Shop

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *