Romy Schneider : La délicate attention d’Alain Delon, qui n’oublie pas…

Ce ne sont que quelques mots discrètement déposés dans le Carnet du jour du Figaro, mais ils ont la particularité d’être signés “Alain Delon” : alors que Romy Schneider, disparue le 29 mai 1982 à l’âge de 43 ans, aurait fêté le 23 septembre 2018 son 80e anniversaire, son ancien amour a chéri sa mémoire, dans un message d’une émouvante sobriété paru dans l’édition du week-end du quotidien.

“Rosemarie Albach-Retty
dite
ROMY SCHNEIDER

aurait eu 80 ans aujourd’hui,
ce dimanche 23 septembre.

Que ceux et celles
qui l’ont aimée
et l’aiment encore
aient une pensée pour elle.

Merci.

Alain Delon.”

De leur histoire, incandescente, il reste donc une flamme qui ne s’éteint pas. Elle avait commencé comme une traînée de poudre quand, en 1958, leur rencontre à l’occasion du tournage du film Christine de Pierre Gaspard-Huit s’était avérée électrique : entre Romy Schneider, déjà star grâce à Sissi, et le jeune premier Alain Delon, qu’elle avait elle-même choisi pour lui donner la réplique, le courant ne passait pas. Pendant un temps, du moins… L’actrice allemande finit par succomber au charme félin de son partenaire, dont c’était le premier grand rôle, et, l’année suivante, ceux qui ne tardent pas à se faire appeler les “fiancés de l’Europe” célèbrent très médiatiquement leurs fiançailles, au bord du lac de Lugano, en Suisse. Il n’y aura jamais de mariage.

Click Here: malaysia rugby shirts

Le couple vit ensuite à Paris, qu’il illumine au gré de ses apparitions mondaines, mais les années qui suivent sont compliquées pour Romy, peu sollicitée tandis que la cote de son compagnon est à son zénith. C’est même lui qui la suggère à Luchino Visconti pour la pièce Dommage qu’elle soit une putain de l’auteur anglais John Ford, dans laquelle il met en scène le couple star à Paris en 1961 (en 1968, c’est encore l’insistance d’Alain Delon qui permettra à Romy de lui donner la réplique dans La Piscine, film culte qui donnera un nouvel élan à sa carrière). Visconti fera à nouveau appel à Romy pour le film à sketchs Boccace 70 en 1962, année où la jeune femme monte également sur les planches en Allemagne – avec une version en français de La Mouette de Tchekhov – mais qu’elle finira hospitalisée pour surmenage. Alain Delon est alors à son chevet, mais il la quitte pour Nathalie (de son vrai nom, Francine Canovas), la future mère de son fils Anthony. Clap de fin sur une romance de cinq années de passion, d’orages, cinq années restées dans les annales.

Il y a dix ans, Alain Delon avait rendu un bref hommage à Romy Schneider lors de la cérémonie des César 2008. Et il y a un an, l’acteur de 82 ans disait adieu à un autre amour que jamais il n’oubliera : Mireille Darc, qui partagea quinze années de sa vie. Sa présence bouleversante auprès du dernier époux de l’actrice, Pascal Desprez, lors des obsèques en avait dit long sur le lien qui perdure…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *