Jane Birkin raconte la violence dans son couple avec Serge Gainsbourg

Depuis le 3 octobre 2018 est disponible le livre Munkey Diaries de Jane Birkin, une sorte de journal intime dans lequel la chanteuse et actrice britannique raconte sa vie, partant de sa jeunesse jusqu’à la naissance de sa fille Lou Doillon. Elle y évoque ses joies comme ses peines, et bien sûr le fil conducteur de cette histoire, c’est Serge Gainsbourg, son grand amour. Invitée sur France Inter au micro de Léa Salamé le 4 octobre, elle a dépeint cette relation avec l’iconique Gainsbarre. Une idylle faite d’amour mais aussi de violences.

Et là, vous racontez la passion foudroyante, le parfait mélange des corps et des coeurs (…) et des scènes de violences aussi où vous vous disputez beaucoup, comme ce soir chez Castel, où il vous en met une, même deux, même trois“, introduit Léa Salamé. “Moi j’ai écrasé ma cigarette sur lui aussi, allumée, donc, j’en ai fait autant“, réplique Jane Birkin. Avant d’ajouter : “En plus, je lui ai envoyé une tarte à la crème, ce n’était pas à faire. (…) Moi j’ai compris ma bêtise, j’étais agitée par l’alcool et des idiots qui se trouvaient chez Castel et qui m’encourageaient à faire des bêtises.

Selon Jane Birkin, qui était pourtant séparée de lui depuis longtemps à sa mort, Serge Gainsbourg était un “faux méchant“. Gainsbarre “était absolument chou” avec elle, y compris après leur rupture. Jane le gardera toujours dans son coeur. “On peut être amoureuse de quelqu’un et garder dans sa vie, sa tête, son coeur, une autre personne. (…) C’est une évidence. Dès que je suis partie, je savais que je le regretterais“, a-t-elle conclu.

Click Here: argentina rugby jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *