Cristina Cordula, la rupture avec le père d’Enzo : “J’ai sombré”

Sa vie privée, elle ne l’évoque que très rarement. Mais, lors de son interview pour nos confrères de Gala, l’animatrice et conseillère en image de 54 ans a accepté de dévoiler des événements marquants de sa vie. Après la mort de son frère Claudio à seulement 18 ans, c’est sa rupture avec le père de son fils Enzo (24 ans) qu’elle a évoquée.

La psychanalyse m’a sauvée. Quand je me suis séparée du père de mon fils, j’ai sombré. J’avais l’impression de reproduire le schéma de mes parents [qui ont divorcé, NDLR]. Je vivais mal cet échec, j’avais peur d’être seule. Je voyais mon fils qui avait 11 ans souffrir. Je me suis sentie coupable. J’étais déprimée…“, a confié Cristina Cordula. Afin de remonter la pente, elle a donc pris la décision de consulter une psychanalyste, “une femme qui a changé [sa] vie” et l’a “reconstruite“.

Grâce à elle, Cristina Cordula a réussi à se défaire de cette culpabilité qui la rongeait et à se “libérer de [son] passé“. Des consultations qui ont duré huit ans et qui se sont arrêtées lorsque sa psy a pris sa retraite. Depuis, elle tente d’évacuer sa tristesse ou sa colère en faisant du yoga ou de la méditation. “J’ai aussi recours à l’hypnose pour calmer mes angoisses, pour apprendre à vivre le moment présent, à lâcher prise. Je suis carrée, organisée. Le bordel me paralyse. Je ne supporte pas non plus d’être en retard. Je suis exigeante dans mon travail et avec ceux qui m’entourent et ça me ronge de l’intérieur…“, a-t-elle admis. Et ces angoisses, pas question de les confier à son époux Frédéric Cassin, par “peur de le fatiguer” : “C’est mon mari, on forme une équipe, une famille. Dans un couple, il faut poser des limites si on veut que ça dure…

L’intégralité de l’interview de Cristina Cordula est à retrouver dans le magazine Gala, en kiosques le 14 février 2019.

Click Here: Essendon Bombers guernsey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *