Chloe Ayling, en larmes au tribunal, revit le cauchemar de son enlèvement

En 2017, Chloe Ayling a vécu un drame, un enlèvement prétendument orchestré par une organisation criminelle, dans l’objectif de la vendre comme esclave sexuelle. Le 11 juin 2018, Lukasz Herba a été condamné à 16 ans et 9 mois de prison pour cet enlèvement, tentative d’extorsion (correspondant à la demande de rançon à la famille de Chloe) et usage de faux.

Un an plus tard, Michal Herba, frère de Lukasz, est lui aussi jugé par la justice italienne dans cette affaire, soupçonné d’être impliqué. Lui accuse Chloe Ayling d’avoir commandité son enlèvement pour booster sa carrière de mannequin, la défense a donc obtenu qu’elle témoigne dans ce nouveau procès.

Vendredi 31 mai 2019, Chloe Ayling a en effet été entendue par la justice italienne. Elle ne s’est pas rendue sur place, mais a pu témoigner via un appel vidéo passé depuis la cour de Westminster, à Londres. La jeune femme de 21 ans est revenue en détail sur le tragique kidnapping dont elle a été victime à l’été 2017. Le souvenir est toujours douloureux. Le mannequin a fondu en larmes devant les magistrats durant cette audition qui a duré quatre heures, bénéficiant seulement de quarante-cinq minutes de pause.

Chloe Ayling a raconté comment Lukasz Herba s’était fait passer pour un photographe et pour l’attirer à Milan, prétextant une séance photo. À son arrivée en Lombardie, la jeune femme a été enlevée par deux hommes, droguée à la kétamine, placée dans le coffre d’une voiture et emmenée dans une ferme près de Turin.

J’ai essayé de m’enfuir. Il y a une main sur ma bouche et je ne pouvais pas respirer, a expliqué Chloe Ayling au tribunal. Je me suis toute de suite sentie fatiguée et suis tombée par terre, inconsciente. Quand je me suis réveillée (…), j’étais dans un sac en toile noire.” La jeune femme a rapidement craqué et essuyé ses larmes.

Click Here: cheap nike shoes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *